Démarche Ardans
pour la gestion des connaissances

La démarche Ardans MAKE

L’élaboration d'un recueil d’expertise constitue une étape majeure de la gestion des connaissances

Que votre expert soit déjà identifié ou non... Que votre legs documentaire soit constitué ou pas... Les consultants d’Ardans ont pu au travers de missions réalisées dans des domaines métiers très divers, mettre en pratique de nombreuses méthodes de capitalisation. Cela nous a conduit à concevoir notre propre démarche pragmatique "Ardans MAKE" (pour Managing Assets of Knowledge and Engineering).

Ardans évalue et prend en charge la capitalisation de vos savoirs ou savoir-faire en se fondant sur sa démarche MAKE .Cette démarche, qui a fait ses preuves depuis 2002, vous permet d’envisager sereinement et naturellement la mise en place de votre propre démarche de capitalisation.

L'évaluation est fondée sur un degré de complexité de l'expertise et du domaine considéré, sur une disponibilité des interlocuteurs "sachants" et sur le format attendu pour l'exploitation du recueil de connaissances capitalisées.

Les 4 dimensions de MAKE

Les 4 dimensions adressées par notre démarche MAKE concernent :

 

  • Le Diagnostic, il initie une dynamique interne de partage des connaissances en impliquant dès le départ les différents acteurs concernés par une adhésion et une appropriation de la méthode. Le diagnostic établit la cartographie des besoins en fonction du métier de l’entité. En d’autres termes, il prépare la réussite des étapes à suivre.
     
  • Le Recueil, il est basé sur la formalisation et la consolidation des savoir-faire et des connaissances. Il tire sa source des connaissances implicites, acquises par l’expérience des spécialistes de l’entité, des documents qui contiennent déjà un savoir formalisé, des opérations passées. Il consolide le langage commun. La méthodologie de Recueil décrit ainsi les aspects d’initialisation, de capitalisation et de validation des connaissances. Des indicateurs appropriés statuent sur la progression de la démarche.

 

 

  • La Mise en oeuvre, elle décrit les différents moyens, informatiques essentiellement, à employer pour utiliser et mettre à jour opérationnellement la base de connaissances créée par le Recueil. Cette dimension nécessite une forte imbrication entre la démarche et le logiciel qui la supporte afin que le dispositif proposé aux utilisateurs et gestionnaires soit homogène, donc efficace. Enfin, les moyens informatiques de mise en oeuvre doivent être évolutifs, s’adaptant en continu aux évolutions du métier, communicants, en interaction et en cohérence avec le système d’information et son architecture.
     
  • La Vie, elle rend effective la mémoire collective de l’organisation. Elle inscrit dans la dimension durable le dispositif. Elle organise la mise à jour et le suivi des connaissances. La Vie conforte ainsi les utilisateurs (qu’ils consultent ou contribuent) dans l’usage par la présentation explicite de la perspective partagée.

Ardans réalise l'identification, la structuration et la validation des connaissances sur l’outil Ardans Knowledge Maker.

En fonction de la cible du produit de capitalisation, il est possible de disposer d’un livrable informatique libre de tous droits d'usage pour son déploiement (e-K.book). La pérennisation du Référentiel Métier ou du Recueil de Connaissance, est garantie au sein d'AKM qui constitue ainsi la première pierre de votre dispositif de Gestion des Connaissances.

 

 

ARDANS SAS
Le Campus - Bâtiment B1
6, rue Jean Pierre TIMBAUD
78180 MONTIGNY-le-BRETONNEUX
Tél. : +33 1 39 30 99 00
Email : ardans@ardans.fr
Copyright © 2017  |
  ARDANS  |
  Tous droits réservés  |
   Mentions Légales  |